Le Taro Kezaco

Ce petit ovni alimentaire est bien plus qu’un simple légume, le Taro est aujourd’hui un des tubercules incontournables des repas polynésiens. Bien que destiné à une cuisine économique comme son homologue la patate douce, il agrémente dorénavant les cuisines des chefs du monde entier pour réjouir les papilles des convives privilégiés.

En purée, en velouté, beignet, ou même en sorbet, il fait peau neuve. De Tahiti à la Nouvelle-Calédonie, le Taro inspire et commence son aventure dans la cuisine moderne.

Les navigateurs venus d’Asie vers 500 après Jésus-Christ, l’ont emporté avec eux dans l’espoir de le cultiver sur des terres nouvelles, grâce à ses qualités de pousse sur des sols difficilement fertiles. Oui les navigateurs étaient des experts botanistes, car ils n’avaient pas le choix pour ce nourrir lors des grandes expéditions.

Aujourd’hui en Polynésie nous recensons 29 espèces de Taro entièrement comestibles des racines aux larges feuilles verdoyantes. Il n’est pas rare que la chair de ce tubercule varie de l’orange au violet, ce qui permet de colorer les plats, les chips apéro, ainsi que les desserts pour plus de saveurs…

Les vertus ? Bien que pauvre en protéine, le Taro est une source de jouvence.. Anti-inflammatoire, il soulage les douleurs d’estomac,  et réduit la fatigue… Bref pourquoi ne pas commencer par des chips de Taro de votre Créolebox !

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here