Créole Box : Le Roucou kézako ?

En cette période de carnaval, il existe parmi les défilés un groupe particulier que l’on appelle les « Mas a roukou » (masque à roucou). En enduisant leurs corps quasiment nus de l’huile rougeâtre du roucou, ils rappellent le génocide des indiens Caraïbes à l’arrivée des premiers explorateurs.

 

 

Mais quelle est cette épice encore tellement méconnue ?

 

 

 

Le roucou provient d’un arbuste, le rocouyer, originaire d’Amérique du Sud.  Il est traditionnellement utilisé afin de protéger la peau contre le soleil, les insectes et les mauvais esprits. Bref, comment utiliser cette épice de nos jours et au quotidien ?

L’huile de roucou en cosmétiques

100 fois plus riche en bêta-carotène que les carottes, l’huile de roucou stimule la production de mélanine. D’où son utilisation comme huile bronzage sur les plages de la caraïbe.

Mais cette mixture permet également de neutraliser les radicaux libres et a des propriétés antioxydantes qui protègent contre les rayons UV.

Les propriétés du roucou dans ce domaine sont multiples :

Antibactérienne et antiseptique,

Emolliente, astringente et anti-acnéique.

L’huile de roucou en médecine

Dans les pays de la zone créole le roucou est utilisé comme traitement contre les infections courantes. Le roucou est utilisé pour traiter les infections d’origine microbienne.

Ses propriétés :

Anti-inflammatoire pour traiter les problèmes de peau, les fièvres, la dysenterie et l’hépatite

Antifongique, antimicrobienne, expectorante

Anti-venin, les guérisseurs traditionnels l’utilisent dans les cas de morsure de serpent.

L’huile de roucou en cuisine

Dans le poisson en court bouillon ou dans la quiche aux épinards en passant le riz parfumé… les limites d’utilisation de cette épice n’ont de celles que votre imaginaire… !

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here